Panda

Alexsander Akers

Splatoon 2

March 24, 2018

I’ve been learning French recently and, for one of my homework assignments, I wrote a bit about a video game I’ve been playing recently, Splatoon 2.


Splatoon 2 est un jeu vidéo de Nintendo développé pour sa console “Switch”. Le Nintendo Switch a un grand écran au centre avec deux manettes de jeu détachables Joy-Con à côté. On joue en tenant l’appareil à deux mains ou on peut le mettre dans une station d’accueil, qui est connectée à une télévision par une câble HDMI et avec le courant par un câble de chargement. De cette façon, le joueur détache les Joy-Con et dirige le jeu sans fil.

Dans Splatoon, les joueurs deviennent des “Inklings”, une sorte d’humanoïde qui ressemble à des calamars. Les Inklings ne se combattent pas à mains nues, mais armés avec des outils variés, comme des pistolets ou snipers d’encre, des seaux d’encre, des brosses d’encre, ou des rouleaux à peinture aussi d’encre. Chaque arme a aussi une “sous-attaque” (par exemple une bombe qui explose) et une “attaque spéciale” (par exemple des bombes curlings qui glissent vers les joueurs ennemis). Les Inklings ont aussi des vêtements comme un couvre-chef, une chemise et des chaussures. Ces vêtements améliorent les talents du joueur comme sa vitesse, sa défense contre l’encre ennemie et ainsi de suite.

Jusqu’au niveau 10, les joueurs peuvent seulement jouer en mode “guerre de territoire”. Dans un jeu de guerre de territoire, il y a deux équipes. Chaque équipe a jusqu’à quatre personnes, qui veulent peindre le sol sur la carte du jeu. Après trois minutes pour répandre l’encre en couleur de son équipe, le jeu montre la carte et la quantité du sol peint pour par chaque équipe. Deux chats avec des drapeaux (représentant les deux équipes) indiquent l’équipe gagnante. En gagnant les joueurs obtiennent des points et passent au niveau supérieur quand ils amassent assez de points.

Après un joueur atteint le niveau 10 et au-delà, quatre modes nouveaux de jeu s’ouvrent. Ce sont “défense de zone”, “expédition risquée”, “mission bazookarpe”, et “pluie de palourdes”.

Le mode “défense de zone” et le plus simple. Dans ce mode, le contour de la zone est dessiné sur la carte et les équipes se combattent pour couvrir la majorité de la zone de peinture de leur équipe. Les chronomètres commencent par 100 secondes. Une seconde se déduit quand une équipe commande plus la zone que l’autre équipe. La plupart des cartes ont seulement une zone mais quelques-unes ont deux zones plus petites.

Dans le mode “expédition risquée” il y a une petite tour qui avance vers le poteau de but de l’autre équipe mais seulement si un ou plusieurs membres d’une équipe la monte. En chemin, la tour se met en pause quand elle rencontre des postes de contrôle. Plus il y a de joueurs sur la tour, plus elle va vite.

Le mode “mission bazookarpe” est le mode le plus étrange. Un bazooka en forme de carpe qui lance de la peinture commence au centre de la carte de jeu. (Bien sûr il lance de la peinture !) Pour saisir le bazookarpe, une “couche” autour d’elle doit être enlevé pour la peindre. Après que la couche explose, tous les joueurs peuvent saisir le bazookarpe et essayer de le porter au poteau de l’autre équipe et le mettre sur celui-ci.

Le dernier mode “pluie de palourdes” est le mode le plus récent. Il ressemble au football américain mais avec plus de peinture (comme les autre modes). Dispersé à travers la carte du jeu, il y a des palourdes à collectionner. Quand un joueur a 10 palourdes, les palourdes deviennent une sorte de “football”. Ce football doit être lancé dans le panier de l’autre équipe. Comme ça le panier s’ouvre et, pendant environ 10 secondes, plus de palourdes peuvent être lancées. Les scores des équipes commencent à 100 points et à chaque ouverture de panier, l’équipe gagne 20 points et chaque autre palourde lancée en gagne 3.


Alexsander Akers

I work in Berlin on Microsoft To-Do for Apple platforms and occasionally speak at meet-ups and conferences. I'm very enthusiastic about pandas. You can follow me on Twitter.